Sélectionner une page

Le voile de mariée est l’élément qui, plus que tout autre, caractérise la mariée. Dans l’imaginaire collectif, le concept de mariée est associé à l’image d’une douce mariée en blanc avec un voile de train romantique. Bref, à quelques exceptions près, la mariée classique est celle qui porte le voile. On peut découvrir la raison de cette association essentielle si l’on remonte dans l’histoire du mariage, on se rendra compte à quel point la tradition du voile de mariée est même millénaire et comment elle a eu des significations différentes selon les époques. Qu’il suffise de dire que déjà à l’époque romaine, les mariées portaient le «flemmum», un voile qui couvrait le visage, comme un vêtement de bon augure. Avec le temps, le voile a perdu toute signification symbolique pour devenir un élément de parure pour la mariée.

 

Comment choisir le voile :

Au cours des cinquante dernières années, le voile a subi de nombreux changements, raccourcissant ou allongeant en harmonie avec les modes du moment, il est donc aujourd’hui possible de choisir entre différents modèles. En tant qu’élément d’ornement, le voile simple a été enrichi, c’est pourquoi aujourd’hui le choix est fait en considérant des aspects purement esthétiques:

  • le tissu du voile: certains ateliers proposent de rompre en choisissant des tissus pour le voile complètement différents de la robe, mais notre conseil est de combiner les matières pour créer un ensemble harmonieux. Généralement le voile est en tulle simple avec ou sans profil mais il peut aussi y avoir des voiles en dentelle, organza, soie. Bien entendu, le tissu du voile doit être assorti à celui de la robe. Si la robe est en tissu brodé, le voile doit être en tulle simple avec le même profil que la robe, c’est-à-dire que tout le voile ne doit pas être brodé mais uniquement le profil afin de ne pas avoir un effet excessif. En général, si la robe est très riche, le voile doit être assez simple, peut-être en tulle sans profil ou avec un léger profil qui rappelle le style de la robe, vice versa, si la robe est simple, le voile peut être plus important,
  • le profil du voile : le profil est le tissu qui est appliqué sur les bords du voile pour l’embellir, il peut être large ou étroit et, là encore, en dentelle, soie, organza, satin ou avec des applications en perles, fleurs ou cristaux. Pour une robe sobre, choisissez un voile au profil riche, très beau ceux avec des applications en cristaux ou en perles. Au contraire, pour une robe très riche, choisissez un voile au profil étroit et simple. Par exemple, si la robe est en tissu brodé tel que de la dentelle, le voile doit être en tulle avec un profil du même tissu que la robe, cependant, un profil satin qui doit être combiné avec une robe sans broderie n’est pas indiqué. Pour une robe décontractée, vous pouvez également opter pour le voile «coupe brute», c’est-à-dire sans profil;
  • il doit être combiné avec la robe : le voile complète la robe donc il doit être en harmonie avec elle. Avec une robe courte ou à la cheville, vous devez porter un voile «volière» ou un short au niveau des épaules. Avec une robe longue sans traîne, le voile indiqué est le voile court au coude ou le voile long « classique ». Avec une robe longue avec traîne, elle doit être combinée courte au coude ou longue, en choisissant entre les différents types.
  • doit s’adapter à la coiffure: le choix du voile doit également tenir compte du type de coiffure qui sera créé, afin de créer une structure harmonieuse unique. Si les cheveux restent lâches, le voile doit dépasser leur longueur, faites très attention à ce que les cheveux ne soient pas plus longs que le voile. Si vous voulez que le voile commence par sous la coiffure, il doit être très haut et le voile ne peut pas descendre devant le visage;
  • il doit mettre en valeur le corps de la mariée : pour les grandes mariées le voile court au coude et le long est indiqué, pour les mariées pas très grandes il vaut mieux avoir un voile court aux épaules ou au coude de préférence sans le profil ;
  • il doit être en harmonie avec le type de cérémonie : si la célébration du mariage se fera dans une petite église de campagne, le voile court « volière » ou derrière les épaules est indiqué. Si vous avez choisi une cathédrale imposante, le voile doit être somptueux, il faut donc indiquer le long voile «classique» ou le plus spectaculaire «cathédrale»;
  • le voile et les bijoux : les profils avec perles et cristaux font du voile un véritable bijou donc ils doivent être combinés non seulement avec la robe qui doit être assez simple mais aussi avec les bijoux que la mariée portera. Par conséquent, si elle porte des cristaux, le profil doit avoir des cristaux et non des perles et vice versa. Rappelez-vous toujours que le but doit être d’embellir et de mettre en valeur la mariée;

  • le voile et la personnalité de la mariée : la mariée doit marcher vers l’autel avec élégance et solennité. Pour cette raison, en portant le voile, elle doit se sentir à l’aise et ne pas paraître maladroite dans ses mouvements. Notre conseil est de choisir le voile également en fonction de votre personnalité. Donc, si vous êtes généralement hyper dynamique et que vous ne restez jamais immobile, il vaut mieux choisir un voile court pour vous sentir libre de bouger. Si vous avez une personnalité plus calme, vous pouvez porter le long voile sans risquer de trébucher juste à l’extérieur de la maison. Bref, quand vous l’essayez, assurez-vous de vous sentir libre de bouger pour ne pas perdre votre élégance innée.

Types de voile

  • voile court « volière »: c’est le voile le plus romantique, il descend jusqu’aux épaules, recouvre le visage de la mariée et sera soulevé par le futur mari devant l’autel;
  • voile de coude : il est constitué d’une seule couche et atteint le coude;
  • voile classique ou de valse : c’est un long voile qui recouvre la mariée en l’enveloppant de la tête aux pieds, on l’appelle ainsi car, bien que long, il permet à la mariée de danser librement;
  • cape voile : placée sur la tête, elle glisse le long de la robe;
  • voile noué aux poignets : placé sur la tête, il est noué aux poignets pour créer une véritable cape;
  • Voile «a cappella»: un voile particulièrement long repose sur le sol formant le train;
  • voile « cathédrale » : c’est un voile très long, il ne doit pas dépasser trois mètres, il est très scénique;